regimes

Le régime des 6 repas

Le régime a pratiquement toujours été associé à la restriction. En effet, dans la plupart des cas, certains aliments sont à éviter et/ou il faut réduire la quantité de ce que l’on mange. Et si la « norme » est d’observer 3 repas (en régime ou pas d’ailleurs), certains vont même en prendre moins, voire faire un jeûne complet, dans le but de s’assurer une perte de poids, de mettre toutes les chances de son côté.

Or, il faut savoir que l’on peut très bien faire « beaucoup » de repas, tout en ayant comme objectif l’amaigrissement. Pour cela, il y a notamment le régime des 6 repas. Mais comment ça marche vraiment ? Les secrets d’un régime où l’on est pas obligé de « lutter contre la faim », dans le présent article.

Les avantages du régime des 6 repas

 

Beaucoup de régimes « trop restrictifs » n’apportent pas le résultat escompté, c’est-à-dire la perte de poids, parce qu’on peut être facilement découragé par « la faim ». C’est surtout le cas pour les grand(e)s grignoteurs(euses). En effet, même si ces derniers arrivent à ne rien prendre entre les repas, ils auront tendance à « se rattraper » une fois qu’ils mangent. C’est donc l’un des plus grands avantages du régime des 6 repas : on n’est pas obligé de se priver, de se frustrer, de se contenter des 3 repas principaux. Cela entretient la motivation et l’objectif peut être atteint, en tout cas avec moins de souffrance.

Par la même occasion, l’irritabilité et la déprime occasionnées par un régime trop restrictif peuvent être évitées. Au contraire, avec les 6 repas par jour, si l’on observe bien les principes cités ci-dessous, aideront l’organisme à avoir facilement à disposition suffisamment d’énergie pour effectuer ses tâches quotidiennes, et notamment pour les exercices physiques indispensables pour une meilleure perte de poids.

Et surtout, il faut savoir qu’à chaque fois qu’on mange, l’organisme dépense en énergie pour la digestion. Donc les 6 repas par jour peuvent aider à éliminer plus de calories, en d’autres termes à perdre du poids.

Toutefois, dans un régime des 6 repas, il ne faut pas croire qu’on peut manger 2 fois plus. En effet, bien que le nombre de repas dépasse la norme habituelle de 3 par jours, donc on mange plus fréquemment, le régime des 6 repas est bel et bien un régime hypocalorique.

Les principes du régime des 6 repas

 

Si on ingère 3500 calories « en trop », on gagne 0,5kg de poids. Donc, à l’inverse, si on enlève les 3500 calories de notre alimentation, on perd un demi-kilo. Bien évidemment, on ne peut pas le faire sur une journée seulement, ni même sur quelques jours. En effet, cela risque « d’encourager » encore plus l’organisme à stocker les graisses en ralentissant le métabolisme, puisqu’il « croit » que la famine guette et qu’il faut « prévoir ». Aussi, le mieux, c’est de répartir l’enlèvement des 3500 calories sur une semaine, c’est-à-dire à raison de 500 calories par jour. D’ailleurs, cela favorisera davantage la motivation, puisque les calories en moins sont beaucoup moins ressenties. De plus, on est mieux sûr que ce soient les graisses qui partent avec un tel rythme, et non les muscles. Rappelons en effet que même si on mincit quand on perd en masse musculaire, cela peut entraîner certaines maladies, tout au moins une grosse fatigue.

Sinon, pour connaître l’apport calorique journalier correspondant à chacun, il faut d’abord trouver son taux métabolique de base. Pour cela, le poids doit être multiplié par 21,6. Ensuite, selon le niveau d’activité de chacun, il faut encore le multiplier par un certain nombre :

  • si on est plus ou moins sédentaire par exemple, le taux métabolique de base est à multiplier par 1,3 (c’est le cas par exemple des personnes devant rester devant son bureau tout au long de la journée) ;
  • si on est un peu plus « actif », il faut le multiplier par 1,4 (comme les vendeurs par exemple) ;
  • pour un travail « soutenu », il faut multiplier par 1,5 (cas de certains paramédicaux, serveurs…) ;
  • et si l’on effectue un travail très soutenu, le taux métabolique de base est à multiplier par 1,7 (c’est notamment le cas des professeurs de gym).

Pour prendre un exemple, Michelle pèse 75kg et elle est infirmière. Son taux métabolique de base est donc de 75kg x 21,6, soit 1620 calories. Et son apport calorique journalier doit donc être de 1620 calories x 1,5, soit 2430 calories. Ce qui fait que pour le régime des 6 repas, elle doit ingérer quotidiennement 2430 – 500 calories, soit 1930 calories.

Cet apport calorique journalier est à répartir comme suit : 70% doivent être apportés par les trois repas principaux, 25% par deux collations et 5% par un en-cas.

Pour résumer, il s’agit donc lors d’un régime des 6 repas d’ingérer moins de calories, mais que les éventuelles tentations (provoquées par la faim) sont limitées par la fréquence plus grande des repas. Et pour réussir encore mieux ce régime, ci-après quelques astuces.

Les astuces d’un régime des 6 repas

 

Si on reprend l’exemple ci-dessus, Michelle doit donc ingérer environ 450 calories à chaque repas (1930 calories / 3 repas x 70%). Bien évidemment, si on privilégie les aliments riches en graisses, les 450 calories peuvent être « très peu » quantitativement, ce qui peut donner l’impression d’être insuffisant.

Aussi, le mieux, c’est de favoriser les légumes lors des 3 repas principaux. En effet, ils sont à faible densité énergétique et on peut donc en manger beaucoup plus. D’ailleurs, les fibres que contiennent les légumes en abondance ont la vertu d’amener plus vite la satiété. Mieux encore, les légumes qui peuvent être croquants (céleri, radis, concombre…) nous amène à mastiquer plus, ce qui favorise encore davantage la satiété. Sinon, pour le dessert, la « gourmandise » peut être satisfaite par une boule de sorbet accompagnée de fruits.

Pour les collations, on peut varier autant qu’on peut. Rappelons d’ailleurs que plus les repas sont équilibrés, mieux c’est pour la perte de poids et la bonne santé en général. Aussi, on peut par exemple prendre un fromage de blanc + une salade de fruits, une galette de son d’avoine + 1 pomme / 1 poire, ou encore une crêpe avec un peu de confiture.

Sinon, pour maximiser la perte de poids, à part les 500 calories journalières en moins, il est conseillé de faire régulièrement des exercices physiques. L’idéal, c’est d’en faire 3 fois par semaine, à raison de 30 minutes par séance.

Enfin, le stress peut constituer un réel ennemi de la perte de poids. Aussi, pour un résultat optimum, on peut tout à fait « se faire aider » par les plantes et compléments alimentaires antistress. D’ailleurs, on peut boire autant qu’on veut de tisane sans sucre, puisque cela aide en plus à remédier à une faim pressante.

Post Comment

Défiler vers le haut